Adieu nouvelle vue et bonjour nouveau départ !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petit coucou et un article un peu personnel. Pour tout te dire, ça fait un moment déjà que je songe à te parler plus sérieusement de certaines choses et chaque fois, je repousse ne me sentant pas prête à le faire.
Aujourd’hui ne fera pas vraiment exception mais j’avais quand même besoin de poser ces quelques mots par ici.

J’attendais beaucoup de ces dernières semaines, voire ces derniers mois, tant et si bien que j’ai mis en standby pas mal de chose. Un peu comme quand on retient son souffle. Je me disais toujours, je mets ça de coté et je m’en occuperais après, quand ça sera terminé parce que ça sera mieux. Sauf que cet après n’est pas arrivé et n’arrivera surement jamais.

Vous avez déjà eu ce rêve de petite fille que vous ne pensiez jamais pouvoir réaliser ? Que vous pensiez tellement inaccessible pour x ou y raisons que vous vous êtes contentée de l’approcher juste en surface sans oser aller plus loin ? Le mien c’est l’astronomie. Je me suis toujours sentie attirée, passionnée par la lune, les étoiles, les planètes, les galaxies, l’univers,… J’aimais les imaginer, m’émerveiller les soirs d’été et voir le ciel noir parsemé de paillettes. Mais a mes yeux c’était justement que des paillettes. Alors je me contentais de lire à leur sujet sans même espérer en voir plus, même à l’aide d’un télescope que je ne pouvais pas me payer. Et cette année y a eu un petit miracle de Noël. Quand j’ai déballé le carton j’en ai pleuré tellement je m’y attendais pas. Depuis je dévore tout ce que je peux sur le sujet, je me souviens de ce que j’ai appris, je découvre, je tâtonne et j’ai encore du mal à réaliser. Je l’ai sorti pour la première fois aujourd’hui je ne sais pas encore si avec ma vue je parviendrais à m’en sortir mais le 20 janvier 2015 va peut être changer tout ça définitivement. Je vais peut être enfin transformer un rêve en réalité puis en passion encore plus grande. Mon nouveau bébé ❤️ (et bientôt une nouvelle vue ?)

A photo posted by Aya (@aya19th) on

Si vous me suivez sur instagram, vous vous souvenez peut-être qu’en janvier je vous parlais de possibles bonnes nouvelles pour l’année 2015. Pour celles qui ne savent pas ou qui découvrent mon blog, je suis malvoyante de naissance et pour la première fois on m’a sérieusement parlé opération. Pour être honnête je plaçais peu d’espoirs dans cette annonce mais j’envisageais une alternative beaucoup moins risquée, me faire adapter en lentilles rigides.

Après un premier rendez-vous, en plus de ne pas avoir accroché avec le chirurgien, mes doutes se sont confirmés. C’est trop tôt, c’est trop de risques, c’est pas raisonnable et de voir le médecin pousser dans l’autre sens m’a vraiment mis mal à l’aise.

En contre partie, on me parle de lentilles rigides depuis petite ce que j’ai toujours refusé. Pour moi ça revenait d’abord à reconnaitre que j’avais un handicap (alors que ça n’a rien à voir, on est d’accord) et surtout, je ne voulais pas me retrouver avec encore plus de contraintes que les lentilles souples. Il faut savoir que les rigides sont plus difficiles à supporter et sont donc faites pour être portées régulièrement.
Moi dans ma tête, ça me convenait pas, vu qu’à la maison je peux mettre mes lunettes avec lesquelles j’y vois mieux. Sauf que dernièrement, j’ai changé d’avis, j’ai commencé à voir les choses sous un autre angle. Les rigides sont censées être parfaites pour moi, je peux même dormir avec et y voir aussi bien qu’avec mes lunettes, du moins c’était la théorie…

En pratique, quand j’ai annoncé à mon ophtalmo qu’elle avait enfin le feu vert, elle a été ravie. « Vous allez voir, ça va vous changer la vie. Les lentilles souples c’est pas pour vous, trop dangereux, vous allez revivre ! ». Et je l’ai cru, je me suis emballée vraiment. C’est pas facile de vous expliquer pourquoi parce que je ne vous ai jamais vraiment parlé de tout ça mais il faut savoir que plus on a d’espoirs et plus la chute est douloureuse.

IMG_3313

Les couacs pour prendre les mesures auraient dû me mettre la puce à l’oreille. La première paire est arrivée, puis la seconde, puis encore une et ça une dizaine de fois. Une personne du labo s’est même déplacée personnellement et mardi dernier a sonné la dernière chance. A chaque essais, je me disais que ça serait le bon et chaque fois c’était un échec. Pourquoi ça ne marche pas ? Normalement c’est la lentille parfaite pour les gens comme moi, tout le monde peut en avoir alors pourquoi pas moi ?

Le dernier essai allait mieux et même si je retrouvais espoir, je refusais d’y croire pour pas me mettre à pleurer (je suis un chouilla sensible sur le sujet) si elle m’annonçait une mauvaise nouvelle. Et j’ai bien fait parce qu’elle est tombée comme un couperet. Pire ! A la manière dont elle m’a dit ça, je me suis sentie coupable. Comme si tout était de ma faute et que merde « tes yeux sont trop pourris, j’abandonne ! ». Elle m’a expédié en 5 minutes et sur le coup, je me suis retrouvée tellement con que je n’ai même pas su quoi répondre…

Alors voilà, j’ai pas encore tout à fait baissé les bras, je vais voir si j’ai encore mes chances, surtout que j’ai appris qu’elles sont mon dernier espoir. Les labos ont arrêté la production de lentilles souples pour mon cas (il n’en reste qu’un que je vais arrêter de critiquer et aller déposer un cierge histoire qu’ils continuent) et cette histoire m’a aussi permis de réaliser que même l’opération sera impossible. Ça fait 20 ans que je porte des lentilles, je pensais que la science progresserait dans le bon sens, la technologie aidant et je réalise que mes choix sont encore plus limités qu’avant.

Si aujourd’hui je vous raconte tout ça, c’est parce que j’ai décidé qu’il était temps de me reprendre. Temps d’arrêter de tout repousser en attendant mieux. Je dois me faire une raison, le mieux n’arrivera peut-être pas et je ne peux pas laisser ma vie entre parenthèse indéfiniment. Jusqu’à présent j’ai toujours fait sans, je m’en sortais très bien et il est temps de reprendre le cours des choses.
La motivation met un peu de temps à revenir mais j’espère que poser ces quelques (bon oui beaucoup) mots ici va me permettre de repartir du bon pied. Après tout, je n’ai jamais vécu mon handicap comme tel, il n’y a pas de raisons que les choses changent maintenant ! ^^

 

Grâce à ce blog, j’ai découvert que je pouvais me faire plaisir, que je pouvais aller au delà de mon problème de vue. Ca fait plusieurs mois que je ne me suis pas maquillée, que je n’ai pas touché à mes pinceaux et aujourd’hui ça me manque. J’ai envie d’y revenir plus régulièrement. Mais j’ai aussi un peu envie de parler de tout ça plus librement. Il existe d’autres personnes mal ou non voyantes et j’ai envie de leur dire et leur montrer qu’on peut quand même se faire plaisir dans l’univers de la beauté. Bien sur, il y aura certainement toujours autant de vernis, je ne peux pas avoir le même rythme avec le maquillage mais je me dis qu’il est temps de faire ce dont j’ai envie !

Donc voilà, attendez vous à revoir du liner au milieu du holo dans les semaines à venir. Et même si la blogo beauté semble se vider de ses lectrices, j’espère que celles qui restent apprécieront.
Si vous avez tout lu, je vous dis chapeau, merci et GOGOGO FIGHT \o/


Shabondy

Rendez-vous sur Hellocoton !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    246
    Partages
  • 246
  •  
  •  
  •